Eau de coco et boisson de l’effort

L’eau de coco est de plus en plus populaire et parfois conseillée comme boisson de l’effort.

Une boisson de plus en plus populaire

L’eau de coco (à ne pas confondre avec le lait de coco, qui est produit à partir de la pulpe) est l’eau qui se trouve à l’intérieur des noix de coco. Assez riche en glucides (5 g de glucides pour 100 ml, ce qui est proche du ratio optimal de 6% habituellement conseillé pour les boissons de l’effort), source de vitamines et minéraux, cette boisson dont la popularité n’a cessé de croître ces dernières années a d’abord été une boisson désaltérante de choix (en particulier dans les pays tropicaux), avant de rapidement devenir une boisson de prédilection pour beaucoup de sportifs.
Plusieurs études se sont déjà penchées sur l’eau de coco comme boisson de récupération ou d’hydratation après ou avant l’effort, mais les résultats n’ont pas été très significatifs : dans certaines, elle était équivalente à l’eau nature, parfois elle était légèrement supérieure, mais équivalente aux boissons de l’effort habituelles.

Protocole de l’étude

Cette fois, une étude a voulu évaluer les effets de l’eau de coco pris pendant l’effort par rapport à de l’eau nature, en particulier sur l’hydratation et les performances.
10 jeunes hommes modérément sportifs ont dû faire 60 minutes de vélo en effort sous-maximal, suivi par un contre-la-montre de 10 km (qui dura en moyenne 16 min), en buvant soit de l’eau de coco, soit de l’eau nature, de manière randomisée. Puis ils ont répété l’effort un autre jour de la même semaine en inversant les boissons (design d’étude dit en « cross over »).
La boisson de l’effort a été administrée selon un dosage et un timing précis durant les 45 premières minutes, puis a été proposée « à volonté » jusqu’à la fin du test de 10 km.

Les résultats

Les résultats n’ont montré aucune différence significative entre les deux boissons, que cela soit sur le temps mis à accomplir le contre-la-montre, le sentiment de fatigue, le taux de transpiration, l’osmolarité des urines, le glucose ou les niveaux d’acide lactique sanguins. Par ailleurs, les sensations subjectives de soif, nausées, ballonnements ou inconforts digestifs étaient similaires entre les groupes.
La seule différence notable a été la consommation d’eau de coco, qui était en moyenne près de deux fois moindre par rapport à celle d’eau nature.

Il est à noter que, malgré un apport de 43 g de glucides par heure en moyenne avec l’eau de coco, les performances n’ont pas augmenté, alors que les études montrent dans certains cas une amélioration notable des performances suite à la prise d’une boisson glucidique de l’effort. On peut dès lors penser que l’effort demandé en sous-maximal n’était pas suffisant pour que les glucides puissent jouer un rôle sur la performance.

On peut aussi se demander pourquoi les participants ont bu largement moins d’eau de coco que d’eau. L’étude ne nous le dit pas, mais il y a de grandes chances pour que cela soit une question de goût. Les auteurs remarquent en effet que le goût de l’eau de coco est plus apprécié dans les pays tropicaux que dans les pays où il est traditionnellement moins consommé, comme c’est le cas de cette étude.

Cette étude, première à évaluer les effets de l’eau de coco durant l’effort (plutôt qu’avant ou après), apporte donc sa modeste pierre à l’édifice existant, qui semble pointer dans une même direction, celle d’un intérêt plutôt faible voire inexistant de cette boisson par rapport à l’eau (ou à fortiori des boissons de l’effort classiques), en tant que boisson pour la réhydratation ou la performance.
Il est possible néanmoins que son manque d’efficacité soit en partie due à son goût, ce qui en empêcherait une absorption optimale. Cela souligne une fois de plus la pertinence d’une approche personnalisée en vue de déterminer la boisson qui convient le mieux à chacun pour garantir un apport régulier et digeste de glucides tout au long de l’effort.

Références :

http://journals.humankinetics.com/doi/pdf/10.1123/ijsnem.2016-0121


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12056182


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17883020


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22257640

Nutriting
contact@nutriting.com


Paiement 100% Sécurisé

Les transactions effectuées sur ce site sont sécurisées par les solutions Stripe et Paypal.

Expédition rapide

Toute commande passée avant midi est expédiée le jour même
(jours ouvrés).

Livraison gratuite

À partir de 59€ pour la France
119€ pour l’Europe
179€ pour le reste du monde.

Remises automatiques

5 % de remise dès 100€ d’achats,
10 % de remise dès 150€ d’achats,
15 % de remise dès 200€ d’achats.

Restez connecté !

Pour ne rien rater de l'actualité Nutriting, inscrivez-vous à notre newsletter !