Les sodas sont-ils dangereux pendant la grossesse ? Le type de sucre (naturel ou aspartame) joue-t-il un rôle ? L’analyse de Nutriting.

Les boissons sucrées, dangereuses pendant la grossesse ?

aspartame2-610x160

Les différents types de boissons sucrées

Il existe traditionnellement deux types de boissons sucrées :

  • Les boissons contenant du sucre sous forme de glucose, fructose, ou un mélange (sous type de saccharose ou sirop de glucose-fructose par exemple).
  • Les boissons contenant du sucre sous forme d’édulcorant, le plus classique et le plus utilisé étant l’aspartame.
L’aspartame est donc utilisé pour remplacer le sucre. Il a un pouvoir sucrant environ 200 fois supérieur à celui du sucre de table (saccharose), mais ne contient presque pas de calories.

Boissons sucrées et risque d’accouchement prématuré

Cannette de sodaEn 2010, une étude danoise mettait en évidence une corrélation entre la consommation de boissons édulcorées contenant de l’aspartame, et le risque d’accouchement prématuré1. Dans la foulée, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) avait déclaré qu’aucune preuve disponible dans l’étude ne permettait d’affirmer qu’il existait un lien de causalité entre la consommation de boissons non alcoolisées contenant des édulcorants artificiels, et l’accouchement prématuré. Néanmoins, l’EFSA appelait à ce que de nouvelles recherches soient menées.

C’est aujourd’hui chose faite avec la publication d’un groupe de chercheurs suédois et norvégiens. Leur étude porte sur plus de 60 000 femmes enceintes, et observe le lien entre les accouchements prématurés et la consommation de sodas et autres boissons sucrées, selon qu’ils comportaient un édulcorant type aspartame ou pas.

L’étude révèle que les femmes qui ont bu plus d’une boisson édulcorée par jour pendant leur grossesse, ont eu 11% de risque supplémentaire d’être victimes d’un accouchement prématuré, comparativement aux femmes qui n’en boivent pas.
Mais plus étonnant, les chercheurs signalent aussi que les femmes qui ont consommé des boissons sucrées naturellement, ont également vu leur risque d’accouchement prématuré augmenter ! Mais cette fois de 25% pour une consommation supérieure à une boisson par jour2.

L'avis de NutritingC’est la deuxième étude d’association qui jette le doute sur la dangerosité de l’aspartame, et plus globalement des boissons sucrées pendant la grossesse.
On ne parle évidemment pas encore de lien de cause à effet mais de corrélation, néanmoins ces données incitent à la prudence.

Contactée par nos soins, Linda Englund-Ögge, la chercheuse à l’origine de l’étude, nous explique : « Nous sommes en train de poursuivre les recherches pour trouver une explication à ces résultats. Malheureusement, je ne peux encore rien révéler de manière anticipée, mais nos premières données montrent que ce que vous choisissez de boire ou de manger pendant la grossesse, pourrait avoir une plus grande influence sur l’accouchement et la santé de l’enfant que ce que nous pensions jusqu’à aujourd’hui. »

Par précaution, nous conseillons donc aux femmes enceintes de ne pas consommer de boissons sucrées (qu’elles contiennent ou non de l’aspartame).

Références :

(1) Halldorsson T.I. et al. Intake of artificially sweetened soft drinks and risk of preterm delivery: a prospective cohort study in 59334 Danish pregnant women. Am. J. Clin. Nutr. 2010, 92: 626-633.
(2) Englund-Ögge L, Brantsæter AL, Haugen M, Sengpiel V, Khatibi A, Myhre R, Myking S, Meltzer HM, Kacerovsky M, Nilsen RM, Jacobsson B. Association between intake of artificially sweetened and sugar-sweetened beverages and preterm delivery: a large prospective cohort study. Am J Clin Nutr. 2012 Aug 1.

About Julien Venesson

Julien Venesson est expert indépendant en nutrition. Il est l'auteur des livres "Nutrition de la Force", "L'Assiette de la Force" et "GLUTEN, comment le blé moderne nous intoxique". Site officiel de Julien Venesson : http://www.julienvenesson.fr/

, , ,

Les commentaires sont fermés.