On sait peu que bien choisir ses féculents permet aussi de diminuer l’inflammation, et ainsi d’améliorer les symptômes de nombreuses maladies chroniques.

Les féculents qui diminuent l’inflammation

Les féculents qui diminuent l'inflammation

Qu’est-ce que l’inflammation ?

Inflammation articulationL’inflammation est un phénomène naturel, conséquence d’un stress pour l’organisme. Par exemple, en cas de choc physique, l’inflammation provoque de la rougeur et des douleurs, ce qui va ensuite déclencher le processus de guérison. Il s’agit donc d’un processus utile et nécessaire.

Mais très souvent, l’inflammation s’emballe, ce qui prolonge les douleurs inutilement, et favorise la survenue de maladies chroniques.

Or, il se trouve que ce ne sont pas seulement les éléments extérieurs (comme les chocs) qui interviennent dans les mécanismes de l’inflammation : il y a aussi la manière dont notre corps fonctionne qui intervient.

C’est sur ce dernier point que notre alimentation a de l’importance.

Comment diminuer l’inflammation ?

FéculentsUne équipe de chercheurs allemands et australiens a recherché toutes les études dans l’ensemble de la littérature médicale qui permettaient de connaître les effets de différents types de féculents sur l’inflammation. En passant au peigne fin plus d’une soixantaine d’études, les chercheurs ont déterminé que les céréales riches en fibres, traditionnellement vendues comme « bonnes pour la santé », n’ont pas forcément un effet bénéfique sur l’inflammation.

L’équipe ajoute que la quantité totale de féculents consommés dans la journée joue un rôle significatif : une alimentation qui en est riche sans être accompagnée d’une activité physique régulière favorise l’inflammation.

Quelques exemples

  • Des aliments à index glycémique bas sont par exemple : le riz basmati (même blanchi), les pâtes au blé complet, la patate douce, le sarrasin, le quinoa, les châtaignes, les lentilles, les haricots rouges et blancs ou encore les flocons d’avoine.
  • Des aliments à index glycémique élevé sont par exemple : le pain blanc, les galettes de riz soufflé (même complètes), les pommes de terre, le riz blanc (sauf basmati), ou les biscuits.
L'avis de NutritingCertaines maladies fréquentes sont en lien avec une inflammation excessive, et peuvent bénéficier de choix de féculents à index glycémique bas : l’arthrose, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, l’endométriose, le cancer et l’acné.

D’autres éléments importants peuvent aider l’organisme à diminuer l’inflammation : entre autres, bien choisir ses matières grasses, et faire la part belle aux fruits et légumes !

Références :

Anette E Buyken, Janina Goletzke, Gesa Joslowski, Anna Felbick, Guo Cheng, Christian Herder, Jenny C Brand-Miller. Association between carbohydrate quality and inflammatory markers: systematic review of observational and interventional studies. Am J Clin Nutr 2014 ajcn.074252.

About Julien Venesson

Julien Venesson est expert indépendant en nutrition. Il est l'auteur des livres "Nutrition de la Force", "L'Assiette de la Force" et "GLUTEN, comment le blé moderne nous intoxique". Site officiel de Julien Venesson : http://www.julienvenesson.fr/

, ,

Les commentaires sont fermés.