Une nouvelle recherche met en évidence qu’une supplémentation en choline (abondamment présente dans le jaune d’oeuf) pendant la grossesse, améliore certaines fonctions mentales chez les jeunes enfants. Ces changements pourraient être protecteurs de la schizophrénie.

Manger des jaunes d’oeufs pour prévenir la schizophrénie

oeuf_shizo-610x160

Oeufs, choline et inhibition cérébrale

Dans cette nouvelle étude publiée dans la revue médicale American Journal of Psychiatry, 100 femmes enceintes ont été assignées à recevoir de manière aléatoire soit de la choline (en quantité équivalente à celle présente dans 3 jaunes d’oeufs), soit un placebo, dès le second trimestre de la grossesse et jusqu’à l’accouchement.

Molécule de cholineLa choline est une substance parfois considérée comme une vitamine, bien que l’homme adulte puisse en synthétiser lorsque l’alimentation n’en apporte pas suffisamment. Elle est indispensable pour produire un neurotransmetteur, l’acétylcholine, et pour la formation de la phosphatidylcholine, un phospholipide abondant dans les membranes cellulaires et garant de leur intégrité.

Après la naissance, les chercheurs ont mesuré, à l’aide d’un électroencéphalogramme, « l’inhibition cérébrale » chez les nouveau-nés, à l’âge de 1 et 3 mois. L’inhibition cérébrale est la capacité du cerveau à gérer un stimulus externe répété. Par exemple, si vous faites semblant de travailler au bureau et qu’un marteau-piqueur se fait entendre depuis la rue tout au long de la journée, votre cerveau va s’habituer à cette stimulation pour y prêter de moins en moins attention. Dans le cas de certaines maladies, l’inhibition cérébrale est altérée. C’est un problème fréquent chez les malades schizophrènes, et ce symptôme précoce serait un signe précurseur de la maladie.

Le rôle visiblement protecteur de la choline

Oeuf au platAu terme de l’étude, 76% des enfants dont les mères ont reçu de la choline présentaient une inhibition cérébrale normale à l’âge d’un mois, contre 43% seulement dans le groupe placebo.

De plus, les chercheurs constatent que le gène CHRNA7, qui prédispose à la schizophrénie, était moins exprimé dans le groupe « choline », et suggèrent donc un rôle protecteur de ce nutriment face à cette maladie grave.

L'avis de NutritingOn sait que la choline peut traverser la barrière placentaire, et qu’elle permet le développement normal du cerveau, et de certains récepteurs impliqués dans l’inhibition cérébrale. Il semble donc maintenant qu’elle puisse aussi prévenir l’apparition de maladies mentales dans les premiers stades du développement.

Les sources alimentaires les plus importantes de choline sont aussi les moins consommées : foie de boeuf, jaunes d’oeufs, poissons gras.
En particulier, le jaune d’oeuf est une excellente source alimentaire de choline, mais il est souvent délaissé (à tort, comme nous l’expliquons en détail dans notre article Le jaune d’oeuf est-il dangereux ?), ce qui explique peut-être pourquoi les études réalisées sur la population montrent que les déficits sont très importants chez les femmes1, alors que ce sont elles qui en ont le plus besoin.

Pour profiter au maximum des vertus des oeufs, il est conseillé de toujours faire cuire le blanc (la digestibilité des protéines crues n’étant que de 50%, contre 99% une fois cuite), et de limiter la cuisson du jaune (pour préserver la choline et la qualité des graisses). Les cuissons idéales sont donc l’oeuf au plat, l’oeuf à la coque, l’omelette pas trop cuite ou les oeufs mollets.

Références :

Ross RG, Hunter SK, McCarthy L, Beuler J, Hutchison AK, Wagner BD, Leonard S, Stevens KE, Freedman R. Perinatal Choline Effects on Neonatal Pathophysiology Related to Later Schizophrenia Risk. Am J Psychiatry. 2013 Jan 15.
(1) Fischer LM, da Costa KA, Kwock L, Galanko J, Zeisel SH. Dietary choline requirements of women: effects of estrogen and genetic variation. Am J Clin Nutr. 2010 Nov;92(5):1113-9. doi: 10.3945/ajcn.2010.30064.

About Julien Venesson

Julien Venesson est expert indépendant en nutrition. Il est l'auteur des livres "Nutrition de la Force", "L'Assiette de la Force" et "GLUTEN, comment le blé moderne nous intoxique". Site officiel de Julien Venesson : http://www.julienvenesson.fr/

, , , ,

Les commentaires sont fermés.