Des chercheurs ont mis en avant le rôle des crucifères (chou, brocoli, cresson, etc.) pour lutter contre le cancer du sein. L’analyse de Nutriting.

Manger du chou aiderait à lutter contre le cancer du sein

Chou_CancerSein-610x160
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Parmi les tumeurs observées se trouvent les cancers du sein positifs à HER2 (20 à 30% des cancers du sein). HER2 est une protéine parfois victime d’une mutation génétique, qui amplifie la croissance des cellules cancéreuses. Pour les femmes qui possèdent cette mutation, le pronostic est souvent mauvais, avec une progression plus rapide de la tumeur et une résistance aux traitements.

CrucifèresEn utilisant des cellules en laboratoire puis des modèles animaux (souris), des chercheurs ont montré que l’isothiocyanate de phénéthyle (ou PEITC), un composant des crucifères (chou vert, brocoli, chou-fleur, cresson, chou de Bruxelles, etc.), pouvait diminuer l’expression de cette protéine jusqu’au point de réduire la taille des tumeurs.

De plus, conjointement à une chimiothérapie (doxorubicine), le PEITC améliore l’effet du traitement1.

L'avis de NutritingCes résultats peuvent sembler anecdotiques, car issus de recherches en laboratoire. Néanmoins, il existe déjà plusieurs études qui tendent à prouver que la consommation régulière de crucifères diminue le risque de cancer du poumon, de l’estomac, du côlon et du rectum2.

Les données sont malheureusement compliquées à interpréter, car il est difficile de distinguer l’impact des différents végétaux sur la santé. Ceci étant, en utilisant une technique de détection urinaire de certains composés des crucifères (les fameux isothiocyanates), des chercheurs chinois ont pu montrer en 2003 que les femmes qui consommaient le plus de chou avaient moins de cancers du sein que les autres3.

A savoir : le crucifère qui contient le plus de PEITC est le cresson.
Par ailleurs, retenez que les crucifères sont riches en calcium, magnésium et potassium très bien absorbés !

Références :

(1) Parul Gupta, Sanjay K Srivastava. Anti-tumor activity of phenethyl isothiocyanate in HER2 positive breast cancer models. BMC Medicine 2012, 10:80 doi:10.1186/1741-7015-10-80.
(2) Verhoeven DT, Goldbohm RA, van Poppel G, Verhagen H, van den Brandt PA. Epidemiological studies on brassica vegetables and cancer risk. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 1996 Sep;5(9):733-48.
(3) Fowke JH, Shu XO, Dai Q, Shintani A, Conaway CC, Chung FL, Cai Q, Gao YT, Zheng W. Urinary isothiocyanate excretion, brassica consumption, and gene polymorphisms among women living in Shanghai, China. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2003 Dec;12(12):1536-9.

About Julien Venesson

Julien Venesson est expert indépendant en nutrition. Il est l'auteur des livres "Nutrition de la Force", "L'Assiette de la Force" et "GLUTEN, comment le blé moderne nous intoxique". Site officiel de Julien Venesson : http://www.julienvenesson.fr/

, , , , , ,

Les commentaires sont fermés.