Pour conserver des artères en bonne santé, bien manger est essentiel, mais ce n’est pas la seule priorité.

Santé des artères : l’importance de l’activité physique

Santé des artères - L'importance de l'activité physique

L’importance de l’alimentation

Tout le monde s’accorde à dire qu’une bonne alimentation protège de la plupart des maladies chroniques. On sait par exemple qu’une alimentation riche en sel et pauvre en végétaux augmente fortement le risque d’hypertension artérielle, une maladie qui augmente à son tour le risque d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral. De même, une alimentation trop riche en calories favorise le surpoids, un autre facteur de risque des maladies cardiaques.

L’alimentation suffit-elle pour la santé des artères ?

Coeur humainDes chercheurs australiens experts en santé publique se sont posé la question : quel élément est le plus important pour conserver des artères en bonne santé ? Autrement dit, pour se protéger des maladies cardiaques, quel est le geste le plus efficace à faire en premier ? Est-ce d’arrêter de fumer ? De manger plus de fruits et légumes ? Ou autre chose ?

En analysant les données d’une grande étude de santé menée depuis 20 ans en Australie sur plus de 32 000 personnes, les chercheurs ont examiné l’impact de quatre facteurs sur le risque de maladies cardiaques : le tabagisme, la sédentarité, le surpoids et l’hypertension artérielle ; les deux derniers étant les conséquences directes d’une mauvaise alimentation.

Résultat : les chercheurs constatent qu’avant l’âge de 30 ans, c’est le tabagisme qui est le plus dangereux pour la santé des artères, contribuant à hauteur de 59% au risque de maladies cardiaques. En revanche, après 30 ans, c’est le manque d’activité physique qui contribue le plus aux maladies cardiovasculaires, nettement plus que le tabagisme ou une mauvaise alimentation.
L'avis de NutritingRunningPour une bonne santé, l’alimentation est évidemment essentielle, mais ne doit pas être vue comme la seule condition. Pour se protéger des maladies cardiaques, les experts recommandent la pratique d’au moins 150 minutes (2h30) d’activité physique modérée ou intense par semaine.
Une activité d’intensité modérée serait par exemple la marche rapide ou les balades en vélo. Les activités plus soutenues sont par exemple la course à pied, la musculation, la natation ou le tennis.

Références :

Wendy J Brown, Toby Pavey, Adrian E Bauman. Comparing population attributable risks for heart disease across the adult lifespan in women.Br J Sports Med bjsports-2013-093090

About Julien Venesson

Julien Venesson est expert indépendant en nutrition. Il est l'auteur des livres "Nutrition de la Force", "L'Assiette de la Force" et "GLUTEN, comment le blé moderne nous intoxique". Site officiel de Julien Venesson : http://www.julienvenesson.fr/

, , , , ,

Les commentaires sont fermés.