La vitamine B12

La vitamine B12 est bien connue des végétariens et végétaliens, qui savent qu’on la trouve essentiellement dans les produits d’origine animale, et doivent donc être attentifs à leurs apports.

Qu’est-ce que la vitamine B12 ?

La vitamine B12, ou cobalamines, est une des seules vitamines hydrosolubles qui est stockée par l’organisme, ce qui permet au corps de disposer de réserves importantes. Ceci étant, cette vitamine n’étant pas synthétisée par l’organisme, elle doit impérativement être apportée par l’alimentation. Elle tire son nom (cobalamines) de la présence de cobalt dans sa formule chimique, et comme elle se présente sous la forme d’une poudre rouge, on lui donne parfois le surnom de « vitamine rouge ».

À quoi sert-elle ?

item showcase image

La vitamine B12 participe à la formation des globules rouges.

Comme toutes les vitamines du groupe B, elle joue un rôle dans la production d’énergie, en participant au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines.

Elle intervient également dans la synthèse du matériel génétique (ADN), et aide à maintenir l’équilibre du système nerveux, en agissant sur l’intégrité de la gaine de myéline (substance protégeant les nerfs).

Où la trouve-t-on ?

La vitamine B12 se trouve essentiellement dans les aliments d’origine animale. Les principales sources sont : la viande, la volaille, le poisson, les crustacés, le lait, le fromage, les œufs, les abats, etc.

 

On peut également en trouver dans certains végétaux, mais sous une forme qui n’est pas absorbée par l’organisme.

Carence et excès

Les cas d’excès sont extrêmement rares, et la vitamine B12 apparait sûre, même à dose élevée.

Selon l’ANSES : « une carence en vitamine B12 s’exprime le plus souvent par une anémie mégaloblastique. Elle s’accompagne de symptômes liés à une altération du transport de l’oxygène, tels que la fatigue ou la dyspnée. Une déficience en vitamine B12 peut également entraîner des atteintes neurologiques avec une démyélinisation progressive au niveau du cerveau et de la moelle épinière, qui s’accompagne de troubles moteurs et de la sensibilité. Ces atteintes peuvent être également associées à des dysfonctions neuronales à l’origine de certains troubles mentaux : irritabilité, troubles de la mémoire et de l’humeur. Les manifestations neurologiques régressent en réponse à la vitamine B12 mais le plus souvent des séquelles persistent ».

Les cas de carence peuvent être observés à la fois chez les personnes ayant des carences d’apport, en particulier les végétariens ou les végétaliens ne consommant pas d’aliments d’origine animale, ou chez les personnes affichant un défaut d’absorption de la vitamine B12, comme c’est le cas la plupart du temps dans l’anémie de Biermer, aussi appelée anémie pernicieuse du fait de son installation lente et progressive. Ces personnes, tout comme les personnes âgées, devraient être attentifs à leurs apports en vitamine B12.

Le glossaire des vitamines

Le glossaire des minéraux

nutriting
contact@nutriting.com

Et oui, nous participons également (et évidemment) au contenu de ce site ! Ce contenu est le fruit d'un travail minutieux de collaboration des co-fondateurs de nutriting : Patrick, Julien et Thierry, avec l'appui de notre diététicien-nutritionniste Laurent.

Nos nouveaux articles,
nos promos…

Nos nouveaux articles, nos promos...

Pour ne rien rater de l'actualité nutriting, inscrivez-vous à notre newsletter !

Nous garantissons la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles.