Le concombre, votre copain au régime

miniature_wp_500x500

De la famille des curcubitacées, le concombre fut découvert sur les contreforts de l’Himalaya il y a plus de 8 000 ans. Il s’est rapidement propagé en Chine et Moyen-Orient, avant d’atteindre les bords du Nil par les Égyptiens qui en étaient de grands consommateurs. En France, c’est Charlemagne qui ordonna les premières cultures, et sous l’influence de Louis XIV que ce légume amer devint un légume primeur, plus doux pour les papilles.

Sa pleine saison s’étend d’avril à octobre !

Huitième légume le plus consommé par les français, le concombre appartient à la famille des curcubitacées, cousin des courgettes, cornichons et autres courges. On en distingue 3 variétés principales sur les marchés.

Le concombre dit “hollandais”
Découvert aux Pays-Bas dans la deuxième moitié du XXème siècle, il fut rapidement apprécié d’un large public pour son goût dépourvu d’amertume. De nos jours, cette variété reconnaissable à sa forme longue et lisse est la plus cultivée et consommée en France.

Le concombre épineux
Très similaire à son cousin le cornichon, cette variété trapue et courte se reconnaît à sa peau pourvue de petites épines. Un peu plus amer, il est très apprécié dans le sud de la France.

Le mini-concombre
Beaucoup moins répandu que les deux premiers, le mini-concombre est très goûteux et se prête à merveille à l’apéritif.

Les bienfaits du concombre

On ne va pas vous mentir, le concombre, micro-nutritionnellement parlant, n’est vraiment pas le plus intéressant des légumes. Il apporte quand même une quantité appréciable de vitamine C (100 g de concombre couvrent environ 10% des valeurs nutritionnelles de référence), et de potassium, avec près de 8% des VNR couverts, mais c’est à peu près tout. Même côté polyphénols, il fait assez pâle figure à côté de ses congénères.

Cela ne veut évidemment pas dire qu’il est à écarter des assiettes, car le concombre a un atout de taille : c’est l’un des légumes les moins caloriques, près de deux fois moins caloriques que la moyenne des légumes ! De plus, il est très riche en eau (près de 95% de son poids !).

miniature_wp_500x500

Cela en fait donc un partenaire de choix en été pour vous hydrater, mais également si vous voulez surveiller votre alimentation en été !

Analyse nutritionnelle

Les données présentes dans les tableaux apportent une information sur la quantité moyenne pour 100 g net de concombre cru.

COMPOSANTSQuantité%VNR
Eau96 gN.C
Protéines0,64 g1,28
Lipides0,11 g0,16
Acides gras saturés0,035 g0,18
Glucides2,04 g0,78
Sucre1,34 g1,34
Fibres0,6 gN.C

 

VITAMINESQuantité%VNR
Provitamine A Béta-carotène45 µgN.C
Équivalent vitamine A7,5 µg0,94
Vitamine B10,022 mg2
Vitamine B20,025 mg1,79
Vitamine B30,15 mg0,94
Vitamine B50,28 mg4,67
Vitamine B60,037 mg2,64
Vitamine B912,3 µg6,15
Vitamine C8,25 mg10,31
Vitamine E0,09 mg0,75

MINÉRAUX ET OLIGO-ÉLÉMENTSQuantité% VNR
Calcium19,2 mg2,4
Cuivre0,026 mg2,6
Fer0,13 mg0,93
Iode0,3 µg0,23
Magnésium13,6 mg3,63
Manganèse0,085 mg4,25
Phosphore24,7 mg3,53
Potassium157 mg7,85
Sodium4,8 mg80
Zinc0,095 mg0,95

Bon à savoir 😉

Les quelques vitamines et minéraux du concombre, comme pour la grande majorité des fruits et légumes, se cachent dans la peau ! Il vaut donc mieux les choisir bio si possible (ou sans pesticides), et les manger lorsqu’ils sont encore jeunes, car plus ils grossissent, plus la peau s’épaissit, et plus les graines deviennent indigestes, ou du moins désagréables (il convient alors de les enlever).

D’ailleurs, un concombre jeune aura plus de goût qu’un concombre « adulte ». Il n’y aura donc pas besoin de le faire dégorger, ni même de retirer les graines puisqu’elles seront trop petites pour occasionner des troubles digestifs.

Malheureusement, les petits concombres, ce n’est pas facile à trouver, et les maraîchers préféreront les prélever une fois leur taille maximale atteinte. Il ne vous reste plus qu’à planter des concombres chez vous !

En cuisine !

À l’arrivée des beaux jours, le concombre devient la star de la cuisine fraîche, facile et colorée. Consommé cru la plupart du temps, le concombre est très facile à préparer : salade, gaspacho, à picorer, en plat ou en dessert ! Découvrons quelques recettes ensemble…

Les petites astuces

Pour bien sélectionner vos concombres, assurez-vous que les extrémités soient bien dures et la peau bien lisse. Favorisez les concombres de petite taille qui seront bien plus goûteux !

Pour les conserver correctement, disposez-les dans le bac à légumes de votre réfrigérateur pendant une semaine.

Quelques idées pour cuisiner le concombre

1. En gaspacho : ingrédient minceur, le concombre peut se déguster en soupe froide assaisonné de quelques feuilles de menthe, une cuillère de fromage frais, sel, poivre et huile d’olive. De quoi se régaler sans culpabiliser !

2. Pour remplacer le pain à l’apéritif, une façon originale et légère de déguster vos tartinables. Découpez de fines tranches de concombre et tartinez vos préparations directement sur le concombre.

3. En accompagnement, le concombre fait des merveilles avec les poissons blancs. Il apporte un contrepoint croquant et frais aux plats frits, épicés et gras comme la pâté de saumon fumé ou les croquettes de poisson.

4. En tzatziki, spécialité crétoise et turque composée de concombres, d’ail, de menthe, d’huile d’olive et de yaourt (grec, selon la version). À déguster en salade ou à picorer à l’apéritif. Pour obtenir le vrai goût du tzatziki grec, essayez de débusquer une supérette grecque où acheter votre yaourt.

5. En dessert, sa saveur douce-amère et son côté très rafraîchissant se prête également aux desserts ! Mixez un concombre, quelques framboises, fraises des bois, verveine, un zeste de citron et une touche de miel. Ajoutez quelques fruits entiers pour la présentation et régalez-vous.

La recette nutriting de Chef Félicie

Le concombre associé à la pêche et au fromage de chèvre, pour une recette fraîche et estivale signée Félicie Toczé !

On se laisse tenter ?

Pour finir, quelques vidéos de recettes pour l’inspiration !

nutriting

[email protected]

Et oui, nous participons également (et évidemment) au contenu de ce site ! Ce contenu est le fruit d'un travail minutieux de collaboration des co-fondateurs de nutriting : Patrick, Julien et Thierry, avec l'appui de notre diététicien-nutritionniste Laurent.



Nos nouveaux articles,
nos promos…

Nos nouveaux articles, nos promos...

Pour ne rien rater de l'actualité nutriting, inscrivez-vous à notre newsletter !

Nous garantissons la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles.