La mandarine, l’ancêtre sucré et parfumé de la clémentine

Citrus reticulata
mandarine

Native de l’Extrême-Orient, la mandarine sera cultivée durant des siècles en Asie avant d’être importée en Europe au XIXème siècle. D’une belle couleur orangée, elle tiendrait son nom de la couleur des robes de soie portées par les Mandarins. Disponible durant tout l’hiver, la mandarine est souvent confondue avec son rejeton, la clémentine. Il est plus difficile d’en trouver sur les étals, et pourtant elle présente de grandes qualités. Bien plus sucrée et parfumée que la clémentine, la mandarine est l’agrume le moins acide de sa famille.

Se déguste essentiellement d’octobre à février !

Citrus reticulata (nom botanique)

Quelle différence avec la clémentine ?
Lorsque la mandarine a planté ses racines en Algérie au début du XXème siècle, son chemin croisa celui d’une orange douce et donna naissance à la clémentine. C’est en observant le vol des abeilles entre les fleurs d’oranges douces et celles des mandarines, que le frère Marie-Clément (1839-1904) proposa la création d’un nouveau fruit, auquel il donna son nom. Très appréciée pour sa moindre production de pépins, elle est aujourd’hui massivement produite au détriment de la mandarine.

D’autres hybridations
La variété de mandarine la plus courante aujourd’hui est la Satsuma, originaire du Japon. Cependant, les hybrides sans pépins ont largement fait leur place sur le marché. On en trouve plusieurs, parmi lesquelles : la clémentine (mandarine et orange douce), la tangerine (hybride de mandarine et d’orange amère) et la tangelo (hybride de mandarine et de pomelo).

Mandarine

Les bienfaits de la mandarine

mandarine

La mandarine est nutritionnellement très proche de la clémentine.

A l’exception du potassium qui apporte presque 7% des VNR, les autres minéraux n’apportent pas plus de 5% des valeurs de références chacun.

Une petite bombe de vitamine C

Côté vitamines, fidèle à sa famille des agrumes, c’est bien une petite bombe de vitamine C que l’on retrouve, avec plus de 33% des VNR apportés aux 100 g.

Rappelons que la vitamine C est fondamentale, entre autres, à une synthèse efficace de collagène robuste (ce qui permet à nos vaisseaux, os, cartilages, gencives, peau, dents… d’être en bonne santé et de fonctionner de manière optimale).

La vitamine C agit également sur le fonctionnement du système nerveux (elle module par ailleurs les réponses au stress), à maintenir un fonctionnement normal du système immunitaire, en particulier pendant et après un exercice physique intense, à réduire la fatigue et à protéger les cellules des effets du vieillissement et du stress oxydatif.

Des folates en bonne quantité

La vitamine B9 (ou folates) est apportée à un peu moins de 10% des VNR aux 100 g, ce qui n’est pas négligeable pour une vitamine aussi importante.

Riche en lignanes, de la famille des flavonoïdes

La mandarine possède également de nombreux polyphénols, en particulier des lignanes, de la famille des flavonoïdes.

Une récente revue d’études conclut d’ailleurs que l’apport alimentaire d’aliments riches en lignanes peut prévenir certains types de cancers (en particulier le cancer du sein chez les femmes ménopausées et le cancer du côlon), ainsi que certaines maladies chroniques liées au mode de vie, comme les maladies cardiovasculaires.

Cependant, une autre étude indique que, même si ces flavonoïdes ont l’activité biologique la plus probante, c’est bien l’ensemble des métabolites dits secondaires, c’est-à-dire les flavonoïdes mais également les alcaloïdes, coumarines, limonoïdes, caroténoïdes, acides phénoliques et composés volatils, qui agissent en synergie pour présenter des effets antioxydants, anti-inflammatoires, anticancéreux, antimicrobiens et anti-allergiques, ainsi qu’une protection cardiovasculaire, un effet neuroprotecteur, un effet hépatoprotecteur, etc.

Comme d’habitude donc, un nutriment ou élément phytochimique n’agit jamais seul, mais bien en synergie avec tout un écosystème de métabolites.

À savoir !

Comme le précisent les scientifiques, la concentration en polyphénols et autres phytonutriments dépend essentiellement des espèces et du stade de maturité atteint, mais également des conditions de culture, de transport, de stockage, des traitements post récoltes, etc. Comme d’habitude, plus vous serez proche de l’arbre, mieux ça sera ! 

Analyse nutritionnelle

Les données présentes dans les tableaux apportent une information sur la quantité moyenne pour 100 g net de mandarines crues.

VITAMINES % VNR
Provitamine A Béta-carotène
Equivalent Vitamine A 3,2
Vitamine B1 7,5
Vitamine B2 2,6
Vitamine B3 1,8
Vitamine B5 3,5
Vitamine B6 5,3
Vitamine B9 9,3
Vitamine C 33,4
Vitamine E 3,2
MINÉRAUX ET OLIGO-ÉLÉMENTS % VNR
Calcium 4,1
Cuivre 4,9
Fer 0,7
Iode 0,2
Magnésium 2,8
Manganèse 2,4
Phosphore 2,8
Potassium 6,9
Sodium
Zinc 0,8

SOURCE

Les VNR constituent un ensemble complet de recommandations nutritionnelles et de valeurs de référence, telles que les apports de référence de la population, les besoins moyens, le niveau approprié de consommation et le seuil de consommation minimum.

Mandarine

Bon à savoir 😉

La mandarine est souvent délaissée au profit de la clémentine, plus précoce mais surtout présentant une peau plus fine et sans pépins. Pourtant, si la mandarine doit effectivement se mériter au prix d’un épluchage et épépinage plus fastidieux, sa saveur est beaucoup plus parfumée et son goût moins acide et plus sucré, ce qui peut plaire à ceux dont l’acidité et la saveur moins puissante de la clémentine déplaisent.

En cuisine !

Principalement consommée comme fruit de bouche, son écorce et son jus sont également utilisés dans les boissons comme en cuisine. De nature sucrée, son utilisation ne se limite pas aux desserts, elle s’intègre également au sauces pour les viandes ou poissons, qu’elle aromatise d’une délicieuse note acidulée.

Les petites astuces

Pour bien sélectionner vos mandarines, favorisez des fruits sans tâches, à la peau fine et ferme qui adhère bien au fruit.

Les mandarines sont assez robustes et se conservent bien, vous pouvez les garder une bonne semaine à température ambiante.

Tour d’horizon des recettes autour de la mandarine

1. En jus : Besoin d’un petit coup de boost ? Pensez à revisiter le jus de tomate en l’associant au jus d’une orange et d’une mandarine. Très simple à préparer, vous obtiendrez un breuvage doux et acidulé.

2. En entrée : La mandarine (et les agrumes de manière générale) se marie parfaitement avec le radis noir. Coupez finement en carpaccio votre radis noir et réalisez une marinade à base d’huile d’olive, jus de mandarine, miel, vinaigre balsamique et persil frais. Déposez vos lamelles de radis dans la marinade, laissez au frais pendant une petite heure et dégustez !

3. En sauce : Profitez de l’hiver pour réaliser une sauce aux agrumes pour napper vos poissons à partir d’oranges, de mandarines, de pamplemousses et de citrons. Rapide et facile à préparer, les agrumes se marient avec tous les poissons.

4. En sorbet : Avez-vous déjà essayé le sorbet d’agrume ? Un dessert facile, original et ultra rafraîchissant. Idéal pour les fins de repas (un peu trop) copieux ! Éplucher vos mandarines et disposez les quartiers sur un plateau, direction le congélateur. Lorsque vos fruits sont bien congelés, passez-les au mixeur et servez immédiatement. Vous pouvez ajouter un blanc d’œuf pour plus d’onctuosité.

Pour finir, quelques vidéos de recettes pour l’inspiration !

Allez, à vos fourneaux !

Pour découvrir la recette nutriting du mois autour de la mandarine, c’est par ici !

Références

  1. Lv X, Zhao S, Ning Z, et al. Citrus fruits as a treasure trove of active natural metabolites that potentially provide benefits for human health. Chem Cent J. 2015

  2. Rodríguez-García C, Sánchez-Quesada C, Toledo E, Delgado-Rodríguez M, Gaforio JJ. Naturally Lignan-Rich Foods: A Dietary Tool for Health Promotion?. Molecules. 2019;24(5):917. Published 2019

  3. Cirmi S, Ferlazzo N, Lombardo GE, Maugeri A, Calapai G, Gangemi S, Navarra M. Chemopreventive Agents and Inhibitors of Cancer Hallmarks: May Citrus Offer New Perspectives? Nutrients. 2016 Nov

  4. Diab KA. In Vitro Studies on Phytochemical Content, Antioxidant, Anticancer, Immunomodulatory, and Antigenotoxic Activities of Lemon, Grapefruit, and Mandarin Citrus Peels. Asian Pac J Cancer Prev. 2016

  5. Lee S, Ra J, Song JY, Gwak C, Kwon HJ, Yim SV, Hong SP, Kim J, Lee KH, Cho JJ, Park YS, Park CS, Ahn HJ. Extracts from Citrus unshiu promote immune-mediated inhibition of tumor growth in a murine renal cell carcinoma model. J Ethnopharmacol. 2011

nutriting

contact@nutriting.com

Et oui, nous écrivons aussi nos propres articles ! Ils sont le fruit d'un travail minutieux de collaboration des co-fondateurs de nutriting : Patrick, Julien et Thierry, avec le plus souvent l'appui de notre estimé diététicien-nutritionniste Laurent.



Nos nouveaux articles, nos promos…

Pour ne rien rater de l’actualité nutriting,
inscrivez-vous à notre newsletter !

 

Paiement 100% Sécurisé

Les transactions effectuées sur ce site
sont totalement sécurisées par
les solutions Stripe et Paypal.

Expédition rapide

Toute commande passée avant midi
est expédiée le jour même
(jours ouvrés).

Livraison gratuite

À partir de 59€ pour la France,
89€ ou 119€ pour l’Europe,
179€ pour le reste du monde.
En savoir plus

Remises automatiques

5 % de remise dès 100€ d’achats,
10 % de remise dès 150€ d’achats,
15 % de remise dès 200€ d’achats.

Garantie

Garantie 30 jours
100% remboursé !
En savoir plus

Nos nouveaux articles, nos promos...

Pour ne rien rater de l'actualité nutriting, inscrivez-vous à notre newsletter !

Nous garantissons la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles.