Un atout moins connu de la vitamine C : elle pourrait être utilisée comme antidépresseur naturel, en conjonction avec les traitements classiques… Les explications de Nutriting.

La vitamine C serait un antidépresseur naturel

Vitamine-C-610x160

Une étude sur la dépression chez l’enfant

DépressionLa dépression est une maladie fréquente, qui touche les adultes comme les enfants. Mais chez ces derniers, les possibilités de traitements sont assez limitées, peu efficaces et mal tolérées.

Des chercheurs de l’Université de Mansoura en Egypte ont voulu savoir si la vitamine C pouvait présenter un intérêt dans le traitement de cette maladie : 27 enfants âgés de 7 à 14 ans ont été séparés en deux groupes de manière aléatoire, et ont reçu soit un antidépresseur classique (la fluoxétine) avec 1000 mg de vitamine C par jour (500 mg, deux fois par jour), soit ce médicament avec un placebo, pendant une période de 6 mois.

La vitamine C comme traitement naturel

Vitamine CPour bien estimer l’évolution de l’état psychique des enfants, les chercheurs ont mesuré l’intensité des symptômes dépressifs tout au long de l’étude, à l’aide de trois échelles de mesure internationales : le Children’s Depression Rating Scale (CDRS), le Children’s Depression Inventory (CDI), et le Clinical Global Impressions Scale (CGI).
À partir de 3 mois de traitement, les chercheurs constatent que les enfants qui ont reçu la vitamine C en plus du traitement médicamenteux, voient leur état s’améliorer beaucoup plus rapidement que les autres. Au bout de 6 mois, la différence entre les deux groupes s’était encore accentuée.

Les chercheurs concluent tout simplement que la vitamine C pourrait être un traitement naturel efficace et sans effet secondaire de la dépression, en conjonction avec les médicaments.

Vitamine C et stress

StressDes chercheurs indiens ont aussi montré que la vitamine C améliorait la réponse aux traitements médicamenteux chez des malades schizophrènes1. Par ailleurs, il semble que les personnes qui consomment le plus de vitamine C ont moins de chances de devenir dépressives2.

La vitamine C est une substance indispensable à notre organisme, notamment pour produire les globules blancs du système immunitaire, mais c’est aussi une substance nécessaire à la synthèse du cortisol, une hormone qui permet notre adaptation aux stress physiques (blessures, activité physique) ou psychologiques3.

C’est ainsi qu’une étude très récente a pu mettre en évidence qu’un bon statut en vitamine C diminue le risque de rhumes chez le sportif4 : en effet, celui-ci est soumis à un stress physique, qui puise dans ses réserves de vitamine C, ce qui affaiblit en retour son système immunitaire.

Par ailleurs, la vitamine C aide à l’adaptation au stress, en permettant le retour à la normale du cortisol, une fois le stress passé5,6. Car si le cortisol reste constamment élevé, alors l’organisme « s’écroule » sous le stress : c’est le point de départ de la dépression

L'avis de NutritingLa supplémentation en vitamine C ne devrait jamais dépasser 500 mg par prise, lorsqu’elle est administrée par voie orale, car son absorption est limitée par le système digestif.

On peut en prendre de 500 à 2000 mg par jour, selon le niveau de stress physique ou psychologique ressenti. A ces doses-là, la vitamine C ne possède pas d’effet secondaire, et les éventuels excès sont excrétés dans les urines.

Références :

Mostafa Amr, Ahmed El-Mogy, Tarek Shams, Karen Vieira, Shaheen E Lakhan. Efficacy of vitamin C as an adjunct to fluoxetine therapy in pediatric major depressive disorder: a randomized, double-blind, placebo-controlled pilot study. Nutrition Journal 2013, 12:31. doi:10.1186/1475-2891-12-31
(1) Dakhale GN, Khanzode SD, Khanzode SS, Saoji A. Supplementation of vitamin C with atypical antipsychotics reduces oxidative stress and improves the outcome of schizophrenia. Psychopharmacology (Berl). 2005 Nov;182(4):494-8.
(2) Oishi J, Doi H, Kawakami N. Nutrition and depressive symptoms in community-dwelling elderly persons in Japan. Acta Med Okayama. 2009 Feb;63(1):9-17.
(3) Kodama M, Kodama T, Murakami M, Kodama M. Vitamin C infusion treatment enhances cortisol production of the adrenal via the pituitary ACTH route. In Vivo. 1994 Nov-Dec;8(6):1079-85.
(4) Hemilä H, Chalker E. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 1. Art. No.: CD000980. DOI: 10.1002/14651858.CD000980.pub4.
(5) Fernandes PR, Lira FA, Borba VV, Costa MJ, Trombeta IC, Santos Mdo S, Santos Ada C. Vitamin C restores blood pressure and vasodilator response during mental stress in obese children. Arq Bras Cardiol. 2011 Jun;96(6):490-7.
(6) Liakakos D, Doulas NL, Ikkos D, Anoussakis C, Vlachos P, Jouramani G. Inhibitory effect of ascorbic acid (vitamin C) on cortisol secretion following adrenal stimulation in children. Clin Chim Acta. 1975 Dec 15;65(3):251-5.

About Julien Venesson

Julien Venesson est expert indépendant en nutrition. Il est l'auteur des livres "Nutrition de la Force", "L'Assiette de la Force" et "GLUTEN, comment le blé moderne nous intoxique". Site officiel de Julien Venesson : http://www.julienvenesson.fr/

, , ,

Les commentaires sont fermés.