Le melon a de quoi prendre le melon !

Melons

Originaire d’Afrique tropicale, le parcours du melon fut riche et migratoire. D’abord cultivé par les Egyptiens 500 ans avant notre ère, il gagne les terres grecques et romaines vers le 1er siècle. Petit et peu sucré à l’époque, il est plutôt consommé sous forme de légume poivré et vinaigré. Rapporté en France en 1495, il était alors cultivé dans la résidence d’été des papes, près de Rome, à Cantaluppo. C’est de cette ville que le melon Cantaloup semble tirer son nom. Jusqu’au XVIIIe siècle, le melon reste un fruit rare et prisé destiné aux tables des rois et des grands seigneurs. Il faudra attendre le XVIe siècle pour que sa culture se développe largement dans le midi de la France. Un siècle plus tard, la région Charente se positionne pour devenir la plus importante région productrice et donnera son nom à la célèbre variété la plus consommée de nos jours.

Sa pleine saison s’étend de juin à septembre !

Melon

Légume ou fruit ?

Un peu partout, on peut lire que le melon serait un légume et non un fruit puisqu’il appartient à la famille des cucurbitacées, la même famille qui comprend des légumes tels que les concombresles courgettes, ou les courges. Pourtant, un légume n’est pas un terme botanique : il désigne aujourd’hui les parties de la plante qui se consomment, que ce soit les feuilles, les racines, les fleurs, ou même les fruits !

Au sens botanique du terme, le melon est donc bien un fruit, ou plutôt un « faux-fruit » pour être plus précis, mais ne compliquons pas inutilement les choses !

Les bienfaits du melon

Le melon est un fruit bien doté en de nombreux vitamines et minéraux :

Le melon est une source de potassium

C’est une source de potassium (impliqué dans le système nerveux, les fonctions musculaires et le maintien de la pression sanguine), car il apporte l’équivalent de 19% des VNR en potassium.

Riche en provitamine A (bêta-carotène)

Le melon est riche en provitamines A (qui sont essentielles pour la peau, les muqueuses, la vision, le métabolisme du fer, et le système immunitaire) car il apporte l’équivalent de 52% des VNR en vitamine A.

Melons

Source de vitamine B9 (folates) et vitamine C

Le melon est également une excellente source de vitamine B9 (qui contribue à la croissance des tissus maternels durant la grossesse, à la synthèse des acides aminés, à la formation du sang, au métabolisme de l’homocystéine, à réduire la fatigue et au fonctionnement du système immunitaire) car il apporte l’équivalent de 29,5% des VNR en vitamine B9.

Il apporte une quantité notable de vitamine C, car elle représente 10,18% de ses VNR.

Polyphénols et antioxydants

Enfin, le melon apporte une bonne quantité de polyphénols et d’antioxydants.

Parmi ces polyphénols, on note les cucurbitacines, des composés organiques présents chez certaines espèces de plantes, en particulier dans la famille des Cucurbitaceae.

Ces composés sont très amers, et peuvent être cytotoxiques à haute dose, mais certaines études ont montré qu’une dose modérée de cucurbitacines extraites de melon pouvait réduire la tension artérielle systolique.

Le Superoxyde dismutase (SOD), un antioxydant du melon contre les radicaux libres

Un autre composé intéressant des melons s’appelle Superoxyde dismutase (ou SOD).

Les SOD sont des métalloprotéines, c’est-à-dire des protéines qui comportent des cofacteurs métalliques : zinc, cuivre, manganèse, fer ou nickel. Elles sont utilisées dans le corps humain pour catalyser (faciliter) la dismutation (une réaction chimique d’oxydoréduction particulière) d’un radical libre puissant, l’anion superoxyde O2·–, en le convertissant en oxygène et peroxyde d’hydrogène (ou eau oxygénée) ; qui à son tour devra être neutralisé par l’enzyme catalase. SOD et catalase font d’ailleurs partie de la famille des systèmes enzymatiques antioxydants, avec le glutathion peroxydase.

En des termes plus simples, il s’agit donc d’une enzyme impliquée dans les processus d’élimination des radicaux libres, elle a donc un rôle d’antioxydant dit primaire, puisqu’il est par ailleurs produit naturellement par notre organisme.

L’activité antioxydante des SOD est à ce titre présente un peu partout dans l’organisme : dans le cytoplasme, dans les mitochondries, et même à l’extérieur des cellules. La supplémentation en SOD a fait l’objet de quelques études, mais un gros point faible reste sa capacité à atteindre le colon intact, puisque l’acidité gastrique de même que les protéases rendent cette tâche difficile. Il existe néanmoins des formes qui semblent plus stables que d’autres, et deux études randomisées effectuées avec une forme brevetée par un fabricant français semblent montrer un effet positif sur la sensation subjective de stress et de fatigue.

Pour finir, dans une étude randomisée en double aveugle, 10 mg de SOD semble avoir baissé le stress perçu ainsi que la fatigue auprès d’une trentaine de personnes en bonne santé.

Cependant, les preuves pour son efficacité et son intérêt en tant que complément alimentaire manquent encore, et il faut donc rester prudent en attendant des études complémentaires sur la question.

Analyse nutritionnelle

Les données présentes dans les tableaux apportent une information sur la quantité moyenne pour 100 g net de melon cru.

Composant Quantité %VNR
Eau 84,20 g
Protéines 1,13 g 2,26 %
Lipides <0,50 g
dont Acides gras saturés <0,01 g
Glucides 14,80 g 5,69 %
dont sucre 10,60 g 11,78 %
Fibres 1,30 g
Vitamine Quantité %VNR
Provitamine A Béta-carotène 2 500 µg
Équivalent Vitamine A 416,67 µg 52,08 %
Vitamine B1 <0,02 mg
Vitamine B2 <0,01 mg
Vitamine B3 0,60 mg 3,75 %
Vitamine B5 0,15 mg 2,50 %
Vitamine B6 0,06 mg 3,93 %
Vitamine B9 58,90 µg 29,45 %
Vitamine C 8,14 mg 10,18 %
Vitamine E <0,08 mg
Minéral Quantité %VNR
Calcium 11 mg 1,38 %
Cuivre 0,06 mg 6 %
Fer 0,21 mg 1,50 %
Iode  <20 µg
Magnésium 16 mg 4,27 %
Manganèse 0,04 mg 2 %
Phosphore 17 mg 2,43 %
Potassium 380 mg 19 %
Sodium 24 g
Zinc 0,18 mg 1,80 %
Chlorure 25,80 mg 3,23 %

En cuisine !

Vert, jaune ou orangé, à peau lisse ou rugueuse, le melon surprend par la diversité de ses formes. Sa chair sucrée, fraîche et parfumée fait de lui le rafraîchissement idéal des beaux jours. Emblématique de l’été, il se déguste en entrée comme en dessert, où il se marie à merveille avec d’autres fruits.

Les petites astuces

Pour sélectionner votre melon, assurez-vous qu’il soit bien lourd, signe qu’il est gorgé de sucre et bien arrivé à maturité. Si le pédoncule est légèrement craquelé, il est alors mur à point. Un autre indice important est son parfum. Si votre melon est bien parfumé, c’est le signe qu’il est prêt à être dégusté.

Concernant la conservation du melon, évitez de le mettre au réfrigérateur ou il perdra de sa saveur. Si les conditions l’obligent, pensez à le sortir 30 min avant dégustation, il retrouvera alors tous ses parfums.

Recettes de melon

Tour d’horizon des recettes autour du melon

1. À l’apéritif, jambon cru et melon forment un duo classique et harmonieux, simple à préparer ! Cependant, quelques petites astuces sont bonnes à savoir pour ne pas altérer le goût et l’aspect de vos produits. Assurez-vous que ni le melon, ni le jambon ne soient trop froids ou trop tièdes. Ne les mettez pas non plus ensemble dans le plat trop longtemps à l’avance, car le sel du jambon est de nature à faire sortir tout le jus du melon.

2. En vinaigrette, le chef étoilé Jean-Jacques Prévôt, « ambassadeur du melon » propose une recette de vinaigrette aux pépins de melon que vous pouvez retrouver sur l’émission « On va déguster » de France Inter, juste ici.

3. En boisson, de nombreuses recettes mettent le melon à l’honneur. En gaspacho, accompagné d’une chantilly à la menthe fraîche, difficile d’y résister ! En Syrie, le melon est combiné à des feuilles de menthe, du lait, du yaourt et un peu de sucre.

4. En soupe : une alternative douce et fleurie au gaspacho, la soupe de melon est une recette idéale pour s’hydrater avec plaisir. Mixez votre melon dans un blender avec de l’huile d’olive, une touche de balsamique, en ajoutant un peu d’eau si nécessaire. Relevez le tout d’un bouquet de basilic. Régalez-vous !

5. Melon & curstacés : une association insolite qui ne manquera pas de surprendre vos convives. En effet, le melon se prête bien aux plats sucrés-salés. Présentez vos langoustines rôties sur des tranches de melon par exemple ou préparez un melon farci aux miettes de crabes, le tout relevé de coriandre fraîche.

6. Avec du poisson : melon et haddock feront très bon ménage pour votre palais mais aussi pour votre santé. Le tout assaisonné de quelques gouttes de citron.

7. En smoothie : pour désaltérer les plus gourmands pendant l’été, optez pour un bon smoothie estival melon-abricot avec quelques cuillères de crème fraîche liquide. Plaisir ET bien-être, car les caroténoïdes présentes dans le melon associées aux matières grasses en font une synergie alimentaire de choix (voir notre article sur le sujet).

La recette nutriting de Chef Félicie

Ce mois-ci, Félicie Toczé nous surprend et nous régale avec un gâteau au melon.

Pour finir, quelques vidéos de recettes pour l’inspiration !

Références scientifiques

  1. Bargui Koubala B, et al. Morphological and Biochemical Changes During Muskmelon (Cucumis melo var. Tibish) Fruit Maturation. Journal of Food and Nutrition Sciences. 2016
  2. Yuan RQ, et al. Cucurbitacins extracted from Cucumis melo L. (CuEC) exert a hypotensive effect via regulating vascular tone. Hypertens Res. 2019
  3. Kapoor M, et al. Phyto-Pharmacological Aspects of Cucumis melo var. agrestis: A Systematic Review. Pharmacogn Rev. 2020
  4. Ganji SM, Singh H, Friedman M. Phenolic Content and Antioxidant Activity of Extracts of 12 Melon (Cucumis melo) Peel Powders Prepared from Commercial Melons. J Food Sci. 2019
  5. Carillon J, et al. Dietary supplementation with a superoxide dismutase-melon concentrate reduces stress, physical and mental fatigue in healthy people: a randomised, double-blind, placebo-controlled trial. Nutrients. 2014
  6. Rosa AC, et al. Superoxide Dismutase Administration: A Review of Proposed Human Uses. Molecules. 2021
  7. Milesi MA, et al. Effect of an oral supplementation with a proprietary melon juice concentrate (Extramel) on stress and fatigue in healthy people: a pilot, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Nutr J. 2009

nutriting

contact@nutriting.com

Et oui, nous participons également (et évidemment) au contenu de ce site ! Ce contenu est le fruit d'un travail minutieux de collaboration des co-fondateurs de nutriting : Patrick, Julien et Thierry, avec l'appui de notre diététicien-nutritionniste Laurent.



Nos nouveaux articles,
nos promos…

Nos nouveaux articles, nos promos...

Pour ne rien rater de l'actualité nutriting, inscrivez-vous à notre newsletter !

Nous garantissons la confidentialité et la sécurité de vos données personnelles.